Aucun doute : mon point G se situe quelque part dans les oreilles

TV éteinte, téléphone débranché, livres fermés. Chat bâillonné: musique ce soir.

Et je vous dis pas le beau linge qui se presse dans notre modeste deux pièces pour nous caresser les oreilles : Brel, les Beatles, Bach, Gainsbourg et Bowie. Vous me direz que Gainsbourg, avec son bête “G” initial, il fait un peu tache. Sauf que non car il y a aussi Nougaro—mais pas tout à côté de Gainsbourg—qui vient épicer la soirée d’un peu de rose.

Et c’est un bien beau mélange, quoiqu’en disent les puristes qui n’écoutent Bach que le cul vissé sur une chaise, un balais soigneusement rangé dans le dit popotin, ou qui n’apprécient Gainsbourg que vautrés dans les vapeurs d’alcool ou la fumée de cigarettes qui ne contiennent pas que du tabac.

Ouais ma bonne dame, c’est de la bonne. Fais passer.

Lire la suite →