La vraie question

The entire complicated story also raises one truly basic question: if a skilled hacker like the person behind the Georgia attacks can himself be so easily viewed with his own webcam… what hope do the rest of us have? »

How Georgia doxed a Russian hacker (and why it matters)

En gros : aussi complexe qu’elle soit, cette histoire (un hacker Russe aurait infiltré les ordinateurs de plusieurs administrations et ministères, puis se serait tracker) se ramène à une question fondamentale : si un hacker du niveau de celui qui était derrière cette attaque peut se faire aussi facilement piéger par sa propre webcam, quel espoir nous reste-t-il à nous ?

Peu importe de savoir à quel point cette histoire est vraie, c’est une bonne question dans tous les cas.

Mais on pourrait se poser une autre question, peut-être plus intéressante : à quel point est-il naïf d’espérer préserver une intimité et une vie privée « comme avant », quand on fait le choix de vivre en ligne ?

Il ne s’agit pas tant de pointer du doigt notre addiction à Facebook ou aux autres réseaux sociaux, cette forme d’exhibitionnisme bien pensant, mais de se demander ce que peut signifier « privé » quand on vit dans un espace où il n’y a plus ni mur, ni porte, ni rien pour distinguer l’espace « public » d’un éventuel autre espace.

flattr this!

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'une *.


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>