J’URL, donc je suis

Vous le savez (ou alors, c’est que vous vivez sur une île déserte), MacGeneration et iGeneration ont changé d’adresse il y a quelques semaines de ça : macg.co et iGen.

Pour en avoir un peu discuté avec Christophe, je savais que ça allait arriver. Et mon avis ne change pas : aussi désagréable que cela soit, c’est une bonne décision, car c’est une façon rapide de contourner une nuisance vraiment insupportable : la perte de contrôle sur (une partie de) votre identité numérique.

De quoi je parle ? De quelque chose qui est bien flou justement. L’identité numérique, c’est quoi ?

En ligne, je suis davidbosman.fr — cela me semble plutôt approprié pour un certain David Bosman, qui vit en France et s’exprime, pour l’essentiel, en français. Mais cette identité n’est rien de plus qu’un accord passé entre un registrar et moi : je ne possède pas mon identité, je la loue, je paye le droit d’utiliser ce nom, chaque année. Si j’arrête de payer, je perds mon identité (numérique), qui sera proposée à la revente pour qui en veut — comme on rachèterait une vieille peau abandonnée après une mue, une vieille vie, pour s’y blottir.

Ça m’est déjà arrivé, avec un ancien site, qui a été racheté et sur lequel on trouve à présent, du moins c’était le cas la dernière et seule fois où je suis allé voir, des contenus pornographiques. Ce n’est plus moi. Mais c’était moi et, même si j’ai changé de peau, je ne m’y attendais pas et ça me laisse un goût douteux en bouche. Je ne peux rien y faire.

L’identité numérique est une nébuleuse. Pour encore beaucoup de monde, c’est un détail insignifiant, mais pour celles et ceux qui vivent (et essayent de prospérer) en ligne, c’est essentiel. Et c’est quelque chose qui mériterait d’être mis à plat et protégé, comme l’est notre identité civile (protection qui n’est pas infaillible, notez).

Pour le moment, l’identité numérique n’a aucune réalité en dehors des contraintes engendrées par la signature d’un contrat, du référencement plus ou moins efficace des moteurs de recherche, et en dehors des liens qui se tissent entre les différents sites.

Ainsi, en vous parlant de Macg.co, à mon modeste niveau, je valide l’identité toute nouvelle d’un site, pardon, de deux sites qui n’ont pourtant pas changé de nature, même s’ils ont dû changer d’adresse pour retrouver leur liberté de fonctionner et d’évoluer : Mac Generation et iGeneration.

flattr this!

4 commentaires » Ecrire un commentaire

  1. Totalement d’accord avec vous !

    Il y a 2 ans, j’ai perdu l’url en .com de mon nom. Négligence de ma part qui m’a coûté des appels et de longues discussions avec des (amis) avocats. Face au coût des procédures et la perte de temps, j’ai décidé de prendre mon mal en patience (je suis encore étudiant). De fait, et après un site qui piratait des PS3 et un site porno (tous deux chinois), j’ai pu récupérer mon nom de domaine en l’achetant une fois l’expiration d’un an passée.

    Au final, j’ai attendu 2 ans pour récupérer mon nom de domaine perdu. Mieux que des milliers d’euros de procédures et de long mois d’acharnement judiciaire (en vain j’imagine)… Mais long quand même pour nuire à mon identié numérique !

  2. Rétrolien : Si vous cherchez MacGeneration… « Macbrains

  3. David,

    le conflit de macgé a du être important puisque je n’ai pas vu passer de news à ce sujet (avant changement). Cela a été très brutal, voire une imposition tant cela a été soudain ! Je ne jugerai pas puisque n’étant pas dans le secret des dieux, cela reste tout de même surprenant pour un site de l’ampleur de macgé de ne pas être autonome/compétent sur ce plan la ?

    Je ne partage pas ton avis au sujet des NND, et le vois comme des frais de gestion (<10 €/an). Nous sommes propriétaire de notre domaine et changeons de registrar à souhait quand celui ne nous convient pas, et cela est totalement indépendant de hébergement qui lui peut être chez n’importe qui d’autre.

    Ce n’est pas vraiment le cas pour la téléphonie (téléphonie fixe), et la c’est tout aussi problématique.

    Sebastien

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'une *.


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>