Not that bad?

I used it at the scaled “1680 × 1050” resolution the entire time, since the native “1440 × 900” resolution isn’t enough space for me to comfortably do iPad development in Xcode. I definitely felt the sluggish UI performance.

But that’s the only negative point I can make, and it’s really not that bad.

À 2279€ le modèle de base, alors que le principal argument d’achat est la qualité de l’affichage, je serais sans doute moins indulgent que Marco.

J’en parlais avec un ami qui se tâtait pour acheter le Retina ou un MacBook Pro avec écran mat : à moins de savoir exactement pourquoi vous achetez un Retina aujourd’hui, ce ne serait pas idiot d’attendre un peu que le reste du monde (et que les fabricants de cartes graphiques) rattrape Apple.

flattr this!

7 commentaires » Ecrire un commentaire

  1. Oui, l’argument de Apple étant que l’écran Retina élimine 70% des reflets. Même s’il est mieux, je trouve qu’on est loin du confort d’un mat, hélas.

  2. clairement, c’est un peu acheter une demo technologique !

    c’est chouette de pouvoir bénéficier de la technologie mais on hérite du démarrage (prix, bug, parfois qualité …)

    autant attendre les prochains 13″, et la concurrence comme tu le souligne !

    Sebastien

  3. Tout à fait, le MBPr est à mes yeux une expérience en conditions réelles pour le moment. Même si l’arrivée du Retina sur Mac me fait envie et me fait dire que cela va apporter un gain de confort, les considérations techniques me ramènent sur Terre et me font dire que le Retina sur Mac de manière confortable et stable, je le vois pas avant 3-4ans. Mais j’espère me tromper :)

  4. Le MacBook Air de 2008 était aussi un test, il a amené avec lui le MultiTouch, la construction Unibody, la batterie inamovible, la RAM soudée… Et on voit ce qu’il en est maintenant, déjà abandonné. La même chose avec le MacBook Core Duo, premier Intel où tout était à inventer et bien vite oublié. Avant lui, en 2001 le PowerBook Titanium révolutionnait la manière que les pro avaient de travailler, pour être oublié en 2003 avec les PowerBook 12″ et 17″ Aluminium, il fut MAJ à la suite. Il amenait le 16/10, la finesse, la puissance dans les laptops. Et encore avant lui le premier PowerBook à trackpad ne fut qu’un test pour Apple « allez y designers et techniciens amusez vous sur ce PowerBook » et il amena de grandes nouveautés pour être encore un fois abandonné très vite au profit de ses enfants. Le MBPr est génial, mais ce n’est que le premier et tout ce qui en découlera le fera apparaitre en grand père très vite alors que sa descendance souffrira moins des évolutions.

  5. J’ai un MacBook Pro retina depuis le début du mois. Je ne l’ai pas acheté pour le mode 1440×900 doublé mais pour l’utiliser en 1920×1200. Ou même en 2880×1400 dans certains logiciels pour faire prendre moins de place à l’interface et avoir des graphismes cristallins. Et la qualité est vraiment là, même avec des logiciels non optimisés en 1920, c’est bluffant.

    Je l’ai choisi parce qu’entre un « classique » HD mat en changeant la RAM et mettant un SSD soi-même la différence de prix n’était que la main d’œuvre, et je gagnais beaucoup en poids…

    Donc, non, pour moi le Retina est surtout là pour laisser le choix de la résolution à l’utilisateur, tout en promettant un affichage net. Donc pour moi en 1440 pour l’instant c’est pas trop ça pour mes logiciels, mais le jour où ils seront optimisés, je réessaierai.

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'une *.


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>