Partenariat Evernote Moleskine, et datamining dans mon sac à dos

Evernote annonce une trêve dans sa guerre antipapier et un partenariat avec Moleskine, qui met en vente de nouveaux modèles de carnets, les « Evernote Smart Notebook » (24.95$ pour le modèle pocket, ça calme), qu’il suffira de photographier pour que Evernote puisse chercher dedans (techcrunch, via @Ayserin).

Pour avoir déjà essayé de photographier systématiquement chaque page de mes (nombreux) carnets, Moleskine ou autre, vous me permettrez d’émettre quelques réserves sur la viabilité de la méthode qui reste vachement contraignante et chronophage : comptez le nombre de secondes et de manip pour faire une photo depuis l’iPhone, et multipliez par le nombre de pages d’un Moleskine. Et je ne parle même pas de la reconnaissance d’écriture qui, dans mon cas, mène au bord du suicide le plus puissant des OCR.

What
Ceci n’est pas un Moleksine… Ni un Magritte.

Bref, avec ou sans réserve (et je souhaite me planter, parce que c’est vraiment sympa comme idée et ça peut être l’amorce d’autres choses, moins spécifiques à Moleskine et Evernote et moins coûteuses), on a sous les yeux un exemple très modeste, et très artisanal, mais très concret d’utilisation des données que nous publions sur les réseaux sociaux, par une entreprise.

Berni explique en effet qu’une des motivations derrière ce projet c’est d’avoir observé sur les photos du groupe Flickr What’s in your bag que de nombreux utilisateurs trimballaient non seulement un Moleskine, mais aussi un iPhone — oh, il n’a pas parlé de « smartphones » — ou une tablette — oh, il n’a pas parlé d’un « iPad » :

Berni noted that the collaboration makes sense, in part, because Moleskine’s customers are often very digitally savvy. For example, in a survey, 60 percent of Moleskine customers said they also use a digital device to take notes. He also pointed to the “What’s in Your Bag?” Flickr group, where users, yes, post photos of what’s in their, and where Berni said it’s common to see bags that hold both Moleskine notebooks and iPhones or tablets.

flattr this!

2 commentaires » Ecrire un commentaire

  1. David, ma solution est en öre plus basique. Un simple iPad avec Noteshelf et un stylet. J’écris à la main sur l’écran et hop, en pdf vers DropBox si besoin.

    Mon rêve est effectivement un outil OCR pour décrypter mes textes (sauf que je suis persuadé que c’est juste impossible :-)

  2. La simplicité est dans l’usage que chacun a de l’outil.

    Tu sais que j’apprécie l’iPad, mais à 900gr, il ne tient pas encore dans la poche de ma chemise, pas de manière aussi invisible, et n’est pas encore assez « fiable » (regarde l’état de mon carnet, l’iPad n’y résisterait pas) pour que je puisse ne pas m’en soucier, m’assoir dessus, le jeter avec mon sac à dos, etc. et n’y penser que quand je me dis que je devrais noter un truc.

    Idem pour l’iPhone : c’est bien trop cher pour que je puisse le traiter comme un carnet qui traine dans la poche de mon jeans…

    Cela dit, ton commentaire me pousse à réfléchir à plusieurs sujets de billets que j’ai déjà évoqués mais jamais écrits : « la course à la simplicité, oui mais à quel prix ? », « Prise de notes, quel gain au tout numérique ? » (ok, tout est sauvegardé et indexé et synchronisé, mais au prix de quel encombrement (des disques durs), avec quel espoir d’être jamais (re)lu ?) , « De la richesse des notes manuscrites » (ça j’en ai déjà parlé mais de façon dispersée dans un tas de billets et commentaires : j’aime relire mes notes pour les mettre au propre sur l’ordi, pas parce que je suis un vieux con (enfin si mais ça n’a rien à voir ;)), mais parce que ça m’offre une occasion unique d’y réfléchir quand c’est encore frais (le soir, généralement), de faire le tri, de pousser certaines idées au moment de les mettre sur l’ordi, etc.). Et l’acte même d’écrire à la main, par sa lenteur, est quelque chose que j’apprécie.

    Je le répète tout en étant un fervent des outils de saisie numérique. Tout ce que j’ai pu écrire et faire, ou même ce blog, devrait m’épargner d’avoir à me justifier de ça…

    Edit: si c’est pas clair, cette dernière ne remarque ne s’adresse pas à toi ;)

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'une *.


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>