Biner ses propres légumes

N’est-il pas plus utile d’employer ces jardins comme une sorte de conservatoire potager et d’inventer des formules autour de ces jardins au lieu de tout faire disparaître à terme…? Proposer aux écoles de Versailles des parcelles pour que les élèves passent une année à découvrir le cycle de la nature et biner leurs propres légumes quelques heures par semaines…?!

À lire et à méditer, Jean-Christophe : Versailles | Les jardins La Quintinie aux Mortemets | 4 .

Flattr this!

2 commentaires » Ecrire un commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'une *.