Jouer aux échecs par correspondance (à distance) sur Mac

À ma connaissance, il n’existe pas de jeu d’échecs sur OS X (Lion ou plus récent) capable de gérer nativement des parties par correspondance (envoi des coups par email).

Bien entendu, il est possible de passer par des serveurs en ligne tels que chess.com ou Queen Alice. Mais il y a une autre solution ou plutôt un bricolage qui permet d’utiliser le jeu d’échecs fourni avec OS X. Cela demande une ou deux manipulations à chaque coup, mais c’est faisable et ça a le mérite de fonctionner nativement sur Mac.

 

Le joueur qui a les blancs crée une nouvelle partie « humain contre humain » et joue son premier coup. Ensuite, il enregistre la partie (⌘+S).

Chess Osx005
Chess.app peut également exporter en PGN, mais il ne peut pas importer ce format.

Il lui suffit alors d’envoyer par email le fichier à son opposant qui le récupère et l’enregistre sur son Bureau, l’ouvre en double-cliquant dessus, joue son coup, l’enregistre (⌘+S) et le renvoie à son tour par email. Et ainsi de suite.

Chess OSX001

Les fichiers créés par Echecs.app, le jeu livré avec OS X, sont de simples plist modifiables dans TextMate ou TextEdit. On pourra donc facilement ajouter le nom des deux joueurs, et se créer une archive des parties jouées. Sympa.

Chess Osx002

C’est de cette façon que je pensai continuer à jouer aux échecs avec ma nièce, qui semble avoir pris vraiment goût au jeu ces dernières semaines que nous avons passées ensemble, mais c’est un peu trop fastidieux à l’usage, sans parler du risque d’accumuler les copies du fichier et de se tromper de fichier au moment de l’envoi. Nous nous sommes donc rabattus sur chess.com — qui a aussi le mérite de permettre de jouer en temps réel, et d’être jouable via iPhone/iPad, via une appli dédiée :

Chess Osx003
Jouer la même partie via un navigateur web,

Chess Osx004
ou sur l’iPad/iPhone, selon le moment.

À quoi bon jouer par correspondance, me direz-vous, les joueurs peuvent facilement tricher en utilisant un logiciel pour calculer le meilleur coup avant de l’envoyer.

Oui, et non : c’est sûr que pas mal de monde doit le faire, mais je ne joue pas pour améliorer mon classement (je ne suis pas classé), et ma nièce non plus. Nous jouons pour le plaisir de passer un moment ensemble autour de l’échiquier, et pour réfléchir (et rigoler) ensemble sur nos beaux coups et sur nos grosses bourdes — on joue et, souvent, on discute par FaceTime, en même temps.

307.png
Echec et mat, ma puce.

J’aurais même envie de dire qu’il y a bien longtemps que les échecs ne représentent plus pour moi un défi quelconque — je n’ai jamais été un bon joueur d’échecs, et je laisse les machines exceller en calculant des milliers de coups — mais plutôt une occasion de découvrir comment réfléchit une personne face à mon jeu, et comment je réfléchis face au sien. Une occasion de mieux se connaître et de mieux connaître l’autre, quoi. Une occasion absolument géniale quand il s’agit de ma nièce… et de sa mère, qui s’y est mise elle aussi ;)

Et vous, vous jouez aux échecs ?

PS: je teste d’autres solutions en ce moment, si elles me plaisent, je vous en parlerais aussi.

flattr this!

18 commentaires » Ecrire un commentaire

  1. quelqu’un que je ne nommerai pas

    :siffle:

    Mais le Game Center, ça peut potentiellement résoudre pas mal de vos problèmes, surtout avec le mode Reprise : tu peux quitter Echecs et ça garde la partie en mémoire, et avec le Game Center, tu peux jouer contre (avec) une personne en particulier. Plutôt bien vu.

  2. avec le Game Center, tu peux jouer contre (avec) une personne en particulier. Plutôt bien vu.

    Oui, je l’utilise déjà sur iOS pour ça (via t Chess Pro) et… ça manque cruellement sur OS X ;)

  3. Content que tu aies trouvé une solution ! Mais bon tu devrais faire attention à qui tu prêtes tes affaires hein. Casser un ordi, faut le vouloir quand même. :p

  4. Perso, j’utilise Chess With Friends Free sur iPhone, ce qui permet de faire des parties asynchrones. Très sympa, permet de faire plusieurs parties en parallèle (attention la surchauffe des neurones) et même de jouer avec des inconnus (et sans doute contre leur logiciels…).

    Amusant de voir à quel point un jeux qui remonte au Xe siècle peut susciter l’intérêt des développeurs du 21e siècle (j’ai compté 80 Apps sur l’App Store).

    Le lien ver Chess with… au cas où http://itunes.apple.com/fr/app/chess-with-friends-free/id295436227?mt=8

  5. Rétrolien : Quelques jeux d’échecs sur iOS | davidbosman.fr

  6. David, celui qui s’amuse (mais je crois que cela ne soit guère utile pour départager les deux homonymes), le jeu est bien antérieur au Xe siècle. Il date probablement du VIe, et déjà Charle Magne aurait pu l’apprendre: il avait reçu en don diplomatique des arabes, entre autres, un échiquier.

    D

  7. oui (l’autre David qui s’amuse, donc), on ne sait pas exactement quand/où est apparu ce jeu. Ce qui ne le rend pas moins intéressant :)

    Je ne pense pas que l’on parlera encore d’Angry Birds dans 15 siècles

    Un échiquier Angry Birds, peut-être ? ;)

    • Dis pas ça, tu vas finir par me convaincre… Déjà que je réfléchis à fabriquer un jeu de pièces « Apple » (je suis coincé pour décider entre Gates et Page, comme roi des noirs, Ballmer et Zuckerberg étant les fous) ;)

    • N’empêche ça pourrait marcher avec Angry Birds: les pièces pourraient être jolies et colorées. Quand je vois comment mon neveu est dingue de l’échiquier Astérix que je lui ai offert… Tout comme ma nièce d’ailleurs, à qui je commence à envisager d’offrir un échiquier… Mario :D

  8. En dehors du fait que tu vas avoir de la peine à trouver une reine blanche (pas très féminine, la direction d’Apple…), je propose Marissa Mayer comme reine noire.

    Ballmer en fou me semble parfait.

    Je vois aussi:

    • Johnny Ive en tour (il est un peu carré)
    • Woz en fou blanc
    • Scott Forestall en cavalier

    et une armée de petit Tim Cook comme pions (aux ordres de roi Steve).

    Seul problème: l’échiquier Apple ne sera pas compatible avec les pièces des autres jeux.

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'une *.


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>