Saleté de placard

Ce matin, j’ai lu All Summer in a Day (une nouvelle de Ray Bradbury — attention, spoiler inside) à ma nièce, tout en la lui traduisant à la volée.

J’ose espérer que Bradbury, de là où il est, pardonnera la maladresse de ma traduction improvisée, quoi qu’il en soit ma nièce a beaucoup aimé. Il faut dire que même malmenée par votre serviteur, cela restait une superbe histoire, terriblement émouvante. Un vraiaffreux instantané de la cruauté des enfants envers celle qui est différente d’eux — une cruauté qui n’a rien à envier à celle des « grandes » personnes.

Voilà.

flattr this!

3 commentaires » Ecrire un commentaire

  1. Je ne sais pas pour Ray Bradbury, mais effectivement ta nièce a l’air d’apprécier ces moments de lectures, dessin, écritures, débats philosophiques à deux ….

  2. Rétrolien : Bradbury : All Summer in a Day | davidbosman.fr

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'une *.


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>