De Siri et des tarifs de la téléphonie mobile

A wireless industry study has found that iPhone 4S owners on average use roughly twice as much data as iPhone 4 owners and three times as much as iPhone 3G users.
AppleInsider

Selon une étude, les utilisateurs d’un iPhone 4S consomment en moyenne deux fois plus de données que ceux d’un iPhone 4 et trois fois plus que les utilisateurs d’un 3G. Et Siri serait en partie responsable de cet accroissement de consommation.

C’est assez logique : simplifier l’accès à la technologie augmente son usage.

Mais il y a un problème : le volume de données, et son coût. Toujours selon AppleInsider, Siri consommerait 63Ko par requête donc, pour 10 à 15 utilisations par semainejour, on consommerait de 18.5 à 27.7Mo par mois, expliquent-ils. Et ça c’est juste pour parler à son téléphone, lui demander quel temps il fait, si on a un RDV ou si la vie à un sens. Ni email, ni message, ni vidéo, ni photo, ni TV, ni rien du tout.

Pour que la voix devienne effectivement « l’ultime interface homme-machine » (1), comme ils disent chez Bloomberg, et pour qu’elle serve à quelque chose d’autre qu’à poser des question amusantes à son iPhone en espérant des réponses rigolotes, il faudrait une révolution dans les offres de téléphonie mobile qui, d’ailleurs, n’est plus qu’accessoirement « téléphonique » car il s’agit bien ici d’une connexion à Internet, de transfert de données plus que de passer des coups de fil.

Jamais Siri, ni aucune technologie de ce genre, ne pourra s’imposer tant que l’accès mobile sera tarifé comme il l’est actuellement : trop cher. À quoi sert une technologie facile d’accès s’il elle coûte un bras à utiliser ?

Pour que cela change, l’accès mobile doit être tarifé de la même façon que l’accès Internet « domestique » classique, c’est-à-dire en illimité (et en très haut débit). Et quand je parle d’illimité, c’est de l’illimité illimité, pas du « 1Go, puis le débit est réduit à trois fois rien », comme ils osent nous vendre à prix d’or, encore aujourd’hui.

J’en ai déjà parlé : je n’attends qu’une chose que Apple se lance comme opérateur : elle a le hardware (iPhone), le software (Siri et iOS), elle a les clients. Il lui manque de posséder un réseau à la hauteur de sa technologie pour la faire littéralement décoller, et pas seulment auprès de quelques millions de geeks amateurs de gadgets.

Mais peut-être que ce sera Free qui jouera ce rôle ;)


1: Je reste dubitatif. Je doute que la voix s’impose comme l’interface principale de commnication avec la machine.

flattr this!

9 commentaires » Ecrire un commentaire

  1. Lecteur régulier du blogue, je profite de cet article pour le commenter. Je suis d’accord avec vous sur la partie « Apple doit devenir un opérateur » puisque c’est un sujet que nous traitons cette année en stratégie d’entreprise (niveau Master) et les débats sont très intéressants à suivre…

    Bravo pour votre blogue !

  2. « pour 10 à 15 utilisations par semaine, on consommerait de 18.5 à 27.7Mo par mois » > erreur de traduction, il s’agit de 10 à 15 utilisations par JOUR pour obtenir cette consommation mensuelle. Et je trouve que 25 Mo par mois, ce n’est pas grand chose par rapport aux autres consommations en communication des smartphones (la plupart des forfaits contiennent 500 Mo/mois d’ailleurs).

  3. Corrigé, merci.

    25 Mo, c’est 5% de 500M. Juste pour interagir avec la machine ? Et encore, là on parle de Siri actuel, le truc en beta limitée. Si il devient vraiment l’interface de base pour interagir avec le téléphone, je te laisse imaginer le nombre de requêtes vers le serveur… Cela dit, le but du billet n’est pas de critiquer Siri pour ça, ni de le critiquer tout court. Il s’agit uniquement de dire que Siri est un premier pas vers une utilisation plus lourde/généralisée/quotidienne/intensive des terminaux connectés. Et que si on espère que ça marche vraiment, cela implique de changer de fond en comble la tarification des abonnements mobiles pou, comme je le souhaite, de rendre obsolètes les opérateurs traditionnels, aka ceux qui nous la mettent bien profond, en laissant de nouveaux acteurs prendre leur place.

  4. Prochaine étape, les tarifs data réduits au niveau européen: c’est vachement frustrant de ne pas pouvoir se servir de son précieux comme dans son pays d’origine. ;-)

  5. Rétrolien : Apple opérateur de téléphonie | davidbosman.fr

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'une *.


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>