iHeart, mon coeur bat pour Apple (et d’autres)

Dr Zhong Lin Wang, of Georgia Institute of Technology said: « This development represents a milestone toward producing portable electronics that can be powered by body movements without the use of batteries or electrical outlets. « Our nanogenerators are poised to change lives in the future. Their potential is only limited by one’s imagination. »

Apple iPod ‘could be charged by the human heart’, via CrunchGear

En français :

Le Pr. Zhing Lin Wang, de l’Institut de technologie de Géorgie explique : « Cette évolution représente une étape capitale vers la production d’appareils électroniques qui pourront être alimentés en électricités par les battements du coeur, sans recourir à des batteries ou à des prises électriques.
Nos Nanogénérateurs sont destinés à changer nos existences dans le futur. Leur potentiel n’est limité que par notre imagination. »

Il s’agirait donc de fils microscopiques (comme le dit CrunchGear 500 pourraient tenir dans un seul cheveu) collés n’importe où (dans les chaussures, par exemple ou même sous la peau) composés d’éléments qui, lorsqu’ils subissent une torsion, produisent de l’énergie.

N’empêche, je me demande comment ça se passera, au SAV, quand il faudra changer non plus la batterie usée d’un iPod, mais les nano bidules collés sous la peau de l’utilisateur… Et la garantie sera-t-elle limitée à une année, comme pour une batterie Lithium ?

Et si on injectait les nano-trucs directement dans le coeur, pour produire encore plus d’électricité (question torsion, les battements du coeur c’est pas mal), on pourrait peut-être se passer de centrales nucléaires pour illuminer nos villes et de pétrole pour propulser nos voitures ?

😉

4 commentaires » Ecrire un commentaire

  1. Rétrolien : Quand nos appareils portables deviennent des parasites | Klakinoumi.com

  2. oh! en passant, hommage au blog de David qui permet de lire en anglais puis en français les citations, ce qui ajoute au plaisir du propos le plaisir de nous colleter à la langue de Shakespeare, merci pour ces toujours excellentes & instructives traductions…