Le souci du détail

Ce n’est pas un scoop : Ubuntu s’inspire pas mal de Mac OS X. Ainsi, par exemple, depuis quelques versions, elle dispose d’un système de notifications qui ne sera pas dans rappeler Growl aux utilisateurs d’un Mac :

Les notifications sous Ubuntu

Hélas, la ressemblance avec Growl s’arrête là.

Et c’est là aussi que la différence entre Ubuntu et OS X se fait sentir : contrairement à Growl, on ne dispose en effet d’aucun moyen (simple) de paramétrer les notifications. Même pas pour les arrêter.

Toute application qui le décide peut donc utiliser ce pop-up, pour afficher ce quelle veut à l’écran, aussi souvent qu’elle le veut. On ne peut même pas paramétrer la durée d’affichage. C’est peu dire que cela devient vite une plaie de subir ce pop up à chaque enregistrement d’un fichier dans la Dropbox, ou dès qu’un message est posté sur Twitter, ou etc.

Tout l’intérêt des notifications c’est d’afficher les infos dont l’utilisateur a besoin, pas celles que le développeur désire lui jeter à la figure. Pour comparaison, voilà les options dont dispose Growl sur Mac OS X :

Growl.png
Oh ! Un interrupteur, pour arrêter Growl si on le désire. Et :

Growl 2
La liste des applications qui utilisent Growl. Là aussi, soumises à notre contrôle.

Je n’ai pas trouvé comment paramétrer cette satanée zone de notification sous Ubuntu, mais — je préfère ça à devoir la subir sans pouvoir rien faire — il est possible de l’arrêter une fois pour toutes.

Dans le terminal, tapez (sur une seule ligne, en faisant gaffé aux espaces) :

sudo mv /usr/share/dbus-1/services/org.freedesktop.Notifications.service /usr/share/dbus-1/services/org.freedesktop.Notifications.service.disabled

Ensuite, redémarrez le PC.

J’aime bien bosser sous GNU/Linux (sous Ubuntu tout spécialement vu que tout fonctionne out-of-the box), parce que c’est simple et pas envahissant. Mais si Ubuntu a décidé de suivre OS X à la trace, j’attends qu’elle le suive aussi dans ce qui fait toute la différence quand on utilise un Mac : le souci maniaque du détail.

Dans le cas de ces « notifications », le souci du détail ce serait de penser à laisser à l’utilisateur, à moi donc, un minimum de contrôle sur qui affiche quoi et aussi, soyons fou, la possibilité d’éteindre cette #%*$! de notification qui me distrait chaque fois que j’enregistre dans ma Dropbox le texte sur lequel je travaille — c’est-à-dire à peu près à la fin de chaque Bon Dieu de phrase.

(Edit : je sais qu’il est possible de couper les notifications dans les prefs de Dropbox. ce que je souhaite, c’est plus de contrôle au niveau de l’application « Notifications » elle-même)

flattr this!

7 commentaires » Ecrire un commentaire

  1. Voilà une bonne nouvelle… je vais de ce pas couper ces notifications qui m’affichent des informations sur mon réseau dont je n’ai que faire !!!

  2. Fini l’épisode Chrome ?

    Pourquoi ça ? Combien as-tu de navigateurs installés ? J’en ai 4. J’ai aussi plusieurs pantalons et paires de chaussettes ;)

  3. Moi aussi (pour les pantalons et chaussettes ;-) ) Pour le navigateur, juste un.. Enfin deux avec Safari mais vu que j’utilise toujours le même, je ne vois pas l’intérêt d’en avoir d’autre… Ou de temps en temps pour tester un truc !

    J’ai déjà du mal à me décider quand je choisis un soft alors si j’ai trop de choix, je suis perdu ;-)

  4. Rétrolien : Centre de notifactions | davidbosman.fr

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'une *.


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>