Kick (my) Ass

Si vous voulez voir une fillette entièrement vêtue de cuir noir,
Si vous voulez voir une fillette se faire tirer dessus par son papa, et lui en être reconnaissante,
Si vous voulez voir une fillette se faire éclater (la tête) par un vilain monsieur,
Si vous voulez voir une fillette manier des flingues et des couteaux au lieu de jouer à la poupée,
Si vous voulez voir une fillette éclater la tronche à plus de méchants méchants que Schwarzenegger dans Commando (enfin, peut-être pas)

… Allez voir Kick-Ass.

Kick ass Movie Stills hit Girl Chloe Moretz 11833657 1504 1000.jpg

Et même si vous ne voulez pas voir ça, allez le voir !

Provocation gratuite mise à part, Kick-Ass n’est pas l’histoire de cette petite fille (Hit Girl) ni de son papa (Big Daddy, génialement interprété par Nicolas Cage), qui s’emploient très sérieusement à détruire un gang mafieux. Même si c’est eux qui, à mon avis, rendent ce film mémorable — Kick-Ass, c’est d’abord l’histoire de Kick-Ass lui-même.

Kick-Ass (vu le contexte, on pourrait traduire par « le botteur de cul »), c’est un ado branleur (dixit lui-même) qui n’a pas le moindre super pouvoir, à part celui d’être invisible aux yeux des filles (ibid.), mais qui décide malgré tout d’essayer de devenir un superhéros, pour voir si c’est possible et parce que, au fond, il est profondément généreux et courageux. Kick-Ass ou, comme le surnomme justement Nicolas Cage, « Ass-Kicked » (le cul botté), c’est donc l’histoire de ses super-mésaventures. Et c’est drôle comme peu de films de superhéros parviennent à l’être.

2010 Kick ass 004.jpg

Je pourrais vous expliquer que le film fonctionne au second degré, sur le mode de la caricature — du moins partiellement : la fin étant malheureusement presque aussi plate et moralisatrice que n’importe quelle autre production hollywoodienne « normale ».

Je pourrais vous dire qu’il joue la provocation comme d’autres films bien moins téméraires jouent la surenchère d’effets spéciaux, et qu’il s’amuse de tout sans le moindre respect — en partie du moins, car par moment on a le sentiment que le film cherche à rassurer une audience qui peut ne pas comprendre que cette fillette à couettes puisse tuer tout ce qui bouge ou se faire salement éclater la tronche par des adultes qui n’ont rien à foutre de son âge.

Je pourrais vous suggérer de prendre le temps de réfléchir à ce qui est véritablement le plus intéressant dans ce film, quelque chose que son côté moralisateur tente de masquer (cette fin niaise, toujours) : la place donnée à un(e) enfant dans l’histoire, comme autre chose qu’une victime à venger ou à protéger, autre chose qu’une porteuse de poupée Barbie qui fait joli dans le décor, mais comme un personnage à part entière, qui prend son destin en main, presque avec ses propres motivations et ses désirs — presque. Quelque chose de rarissime en fait, que la fin du film tente maladroitement de désamorcer par un retour à la normale qui sonne aussi juste qu’une promesse de politicien.

(edit: on pourrait aussi parler de sa critique de notre côté voyeurs,, de notre paresse et de notre lâcheté.)

Mais de tout ça — on s’en fiche un peu — il sera toujours temps de parler un soir où on s’emmerdera ou lorsqu’on voudra se donner l’air malin devant les filles, ou les garçons. Ce qui compte, c’est que c’est bon.

Ça pétille de sourires malicieux, d’une savoureuse envie de mettre des coups de boule dans la tronche des blockbusters plus cons les uns que les autres. Je me suis marré comme rarement et j’ai aimé cette histoire qui ne se prend pas trop au sérieux. J’ai bien aimé aussi la façon de jouer avec la bande-son. Un film brillant, là où on ne l’attendait pas forcément.

Allez le voir. Ou bien Hit Girl vous demandera des comptes.

Kick ass hit Girl hit 43.jpg

Et par pitié, allez le voir en VO (des extraits que j’ai vu, le doublage semble nul à chier: aseptisé).

7 commentaires » Ecrire un commentaire

  1. Mon amie a préféré voir Iron Man 2 hier soir, et le film était vraiment mauvais comparé au 1. Je voulais voir kick-ass, mais bon, ca sera chose faite la semaine prochaine. Maintenant que j’ai lu ton billet, je meurs d’impatience… Grrr 😉

  2. Rétrolien : L’ennuyeux Iron Man 2 | Bludo

  3. Waouh ! Super critique ! Si avec ça l’audience du film ne double pas, j’y comprend plus rien ! En tout cas, moi je suis convaincu, ce soir c’est ciné !

  4. Je confirme que Kick-ass est très très bon! à voir, mais pas pour les enfants, c’est bien gore quand même.

  5. Rétrolien : soirée Kick-Ass | davidbosman.fr

  6. Rétrolien : Kick-Ass, ça s’écoute aussi | davidbosman.fr