Du foot, de l’argent, et du taille-crayon

Alors que la Francela planète tout entière semble découvrir, stupéfaite comme un(e) groupie un peu con(ne) à qui on aurait annoncé que Hugh Laurie n’est pas un vrai médecin, que le monde du foot ne serait pas insensible aux charmes du pognon — mais où est passé l’esprit du sport, ma bonne dame ? Ah ben, vous voyez, comment dire, c’est que avec tous les sponsors, y avait plus de place sur les maillots pour y mettre l’esprit du sport — j’essaye d’attirer votre attention sur une information autrement intéressante, une information qu’aucun média traditionnel ne prendra le risque de relayer. Aucun, ou alors en minimisant son importance.

Le taille-crayon était illégal en Angleterre. Du moins, si j’en crois Wikipédia : cet outil de destruction massive des crayons aurait été interdit durant la Seconde Guerre mondiale, pour…. économiser le bois des crayons. Du bois dont le pays, j’imagine, manquait cruellement pour faire les bâtonnets qu’on pique dans les sandwichs au concombre. Trop efficace, trop vorace, le taille-crayon avait donc été remplacé par la bon vieux couteau de poche.

Quand même, je me demande : c’était quoi la sanction en cas d’infraction ?

Flattr this!

Mistake One, take two

Now, Apple’s priorities have changed. Rather than make really great products that are mostly thin, they now make really thin products that are mostly great.
This concerns me more than you probably think it should. Not only does it represent compromised standards in areas I believe are important, but it suggests that they don’t have many better ideas to advance the products beyond making them thinner, and they’re willing to sacrifice anything to keep that going.
Marco Arment about his new MacBook

Je n’ai pas acheté le MacBook, sans doute parce que je n’ai plus éprouvé aucun désir envers cette machine après avoir vu ses specs, je n’ai donc pas eu besoin de le retourner après réception et déception, comme l’a fait Marco. Mais je partage son avis — voyez ce que je disais il y a quelques semaines : Acheter un nouvel ordinateur (ultra)portable ?

À la différence de Marco, ce n’est pas sur un 15″ retina de l’ancienne génération que je me suis rabattu, mais sur un 13″… celui que je possède déjà et que je souhaitais remplacer. Tant pis, ça attendra que Apple reprenne ses esprits.

Et si ce n’est pas le cas, si Apple persiste à ne me proposer que toujours plus de finesse pour toujours moins d’ordinateur, il semble logique d’imaginer que mon prochain Mac soit un PC.

Flattr this!

Technologie (d’écriture) révolutionnaire

Ce n’est pas un secret, pour ce qui est d’écrire, je suis plutôt stylo-plume. Depuis… ben, à peu près depuis qu’à l’école on m’a appris à écrire avec un stylo-plume.

J’ai rien contre les crayons, au contraire : c’est simple, ça sent bon et c’est joli. Mais j’aime pas devoir m’arrêter d’écrire toutes les deux lignes, parce qu’il faut à nouveau le tailler — parfois, je me dis que la mine d’un crayon ça s’use rien qu’en la regardant. J’aime pas non plus la couleur du trait, trop sombre ou trop clair, dans les deux cas c’est pénible à relire, le soir. J’aime pas non plus quand ça gratte sur le papier — oui, ça fait du bruit quand la mine gratte. ScritchScritchScritch ou GratGratGratGrat. Tout ça, j’aime pas.

J’en étais là, assuré de mon non-amour pour le crayon, certain de mon indifférence pour ce morceau de graphite gainé de bois. Jusqu’à notre rencontre.

Pencil
Lire la suite →

Flattr this!